Espace Membre

Pas de Événements

Collectif Jeunes

TRAHISON, INCONSCIENCE, CHANTAGES, MENSONGES…

Décryptage de la stratégie de PEPY
Pourquoi de telles annonces tapageuses avant le début de notre conflit.
Il essaie de nous démobiliser par peur de l’ampleur de notre mouvement de contestation.
Il veut nous enfumer.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

grève nationale SNCF pour de bonnes conditions de travail

« Un engagement immédiat de la Direction pour la mise en œuvre de négociations concomitantes (Décret Socle, Accord de branche et Accords d’entreprises), s’appuyant a minima sur le RH0077, avec pour objectif de l’améliorer. Ces négociations devront déboucher sur un haut niveau social pour les cheminots ».

Le représentant de la direction s’en est tenu à rappeler les dates ou créneaux prévus pour les différentes réunions sans en donner la teneur.

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

préavis pour le 28

Les discussions autour de la réglementation du travail débutent sur les 3 volets qui constitueront le futur cadre social, à savoir : le décret socle, l’accord de branche, les accords d’entreprise.

L’UTP, dans sa stratégie, refuse toujours d’engager de véritables négociations.

Sur de nombreux points, elle souhaite renvoyer la négociation au niveau des entreprises pour diviser les cheminots de la branche.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

grève nationale, dans l’unité nous y arriverons

C’est avec l’unité des cheminots de l’ensemble de la branche ferroviaire que se construit une mobilisation gagnante pour l’amélioration des conditions de vie et de travail de tous.

Gouvernement, Patronat et Directions d’entreprises doivent entendre les revendications des cheminots pour la sécurité et la qualité de l’offre ferroviaire, la santé et les équilibres vie privée/vie professionnelle des cheminots.

TOUS ENSEMBLE,
CONTRE LA RÉGRESSION, CONTRE LE STATU QUO, POUR LE PROGRÈS SOCIAL.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

nos directions tentent de remettre en cause le droit de grève?

Sur le chapitre 4, la CGT a réaffirmé le droit de grève comme un droit constitutionnel, suffisamment encadré par la loi, qui ne saurait être remis en cause.
Aussi nous avons insisté qu’une fois le conflit en cours, il est du devoir de l’employeur d’au moins maintenir le contact avec les organisations syndicales qui appellent à la grève ou bien d’ouvrir des négociations.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Que devient le triage de Miramas?

RÉORGANISATION TRIAGE + CPL :PERSONNE N’IRA A L’EIM !
PERSONNE NE PARTIRA CONTRE SON GRÉ !

LA CGT ARRACHE DES AVANCÉES NOTABLES…
35 EMPLOIS SAUVÉS PAR RAPPORT AU PROJET !!

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

dci nationale du 4 avril

Les 4 fédérations syndicales représentatives de la SNCF ont été reçues par la Direction, le lundi 04 avril 2016.
Elles ont unitairement porté les sujets prégnants pour l’avenir et le quotidien des cheminots et de la SNCF :

Cheminotes, cheminots :
 Poursuivons la mobilisation,
 Débattons de notre quotidien et des moyens nécessaires
pour un service public SNCF de qualité et en toute sécurité,
 Portons nos revendications pour que nous puissions vivre
et travailler dans de bonnes conditions.

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

combien coute l’intéressement

Le prix à payer pour les cheminots concernés serait la dégradation des conditions de vie et de travail, les suppressions d’emplois, la casse des collectifs de travail, les externalisations
et les réorganisations.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

contre l’EAS, la désertification des gares 8h30 devant conseil régional

Si le Président du conseil régional s’est engagé financièrement à hauteur d’une quarantaine d’emplois dans la sureté, ce qui reste à confirmer par le vote des élus
politiques le 8 avril prochain, le financement de la soixantaine restante se fera, de notre point de vue, par la remise à plat des équipes de LAF actuellement en place et par la
suppression des contrôleurs à bord des trains sur certaines lignes.

DCI_01

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

NON à l’EAS, tous devant le conseil régional à 8h30

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+