Espace Membre

ASCT

Le syndicat déménage ! Nouveau site !

Retrouvez l’actualité du syndicat CGT des Cheminots de Marseille sur 

www.cgtcheminotsmarseille.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

TOUS EN GREVE LE 2 FEVRIER

RASSEMBLEMENT DEVANT LE CONSEIL REGIONAL A 10H30

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

préavis pour le 13, mobilité, EIC, Infrapole, Infralog.

- Arrêt des restructurations en cours et à venir (EAS / EMI fusion des EEV/ECT/etc.)
– Arrêt de la restructuration sur l’agence groupe de Marseille.
– Revenir à une mutualisation des moyens humains et matériels au service de toutes les activités pour un service public de qualité.

la situation de l’emploi, des congés refusés,
– la suppression de 4 postes en gare de Laragne,
– les mesures prises pour éviter les agressions (exemple : agressions verbales en gare de Pas des Lanciers) notamment l’arrêt de la déshumanisation des gares

Les décisions prisent par l’établissement depuis plusieurs mois dégradent la
qualité de service rendu par l’établissement dans nos différents métiers.
– Ces mêmes décisions créent des dégâts psychologiques sur un très grand nombre d’agents.
– Le dialogue social entre les représentants du personnel et la direction est bloqué parce qu’il est pratiqué à sens unique.

Maintien des 5 CHSCT actuels
– Embauches massives dans toutes les UP (à tous les niveaux : UP, Secteur, Equipe et Brigade) et dans tous les pôles de l’Etablissement
– Arrêt de la sous-traitance

MOBILITE

 

EIC

 

INFRAPOLE

infralog

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

la direction doit payer les modifications de commande !

Afin que la direction ne soit contrainte de payer l’IMC que sous le coup d’une démarche individuelle, la CGT a pris la décision d’engager une instance devant le TGI de Paris pour faire ordonner à la SNCF de respecter la réglementation telle qu’écrite et interprétée par la Cour de cassation et de verser les IMC correspondantes à l’ensemble des agents concernés, le tout sous astreinte.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

STOP A L’INTERIM

Le patronat, encouragé par le gouvernement détricote les droits des salariés.

les salariés intérimaires, utilisés comme de «la chair à patrons», qui subissent au quotidien cette violence au travail, sans pouvoir se défendre sous peine d’une «fin de mission» synonyme de chômage.

merci à la mèche.

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

un Parcours Pro juste chez les Contrôleurs de Marseille

Un petit groupuscule d’individualistes égoïstes, très jeunes dans l’entreprise, qui de concert avec la direction de l’établissement et quelques OS qui ne représentent qu’elle-même, s’évertuent à distiller des mensonges sur le parcours professionnel. Pourtant, les revendications de la CGT sont plébiscitées par l’immense majorité des agents de l’ECT : un parcours professionnel accessible à tous les ASCT de l’ECT, à l’ancienneté et sans contraintes.
Malgré ces tentatives de déstabilisation, la CGT continuera à oeuvrer pour l’intérêt collectif de la majorité au détriment de quelques intérêts partisans et égoïstes.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Etat des lieux des roulants

Les incidences des facteurs organisationnels sur le niveau de sécurité sont niées. La multiplication des « pool-fac », temples de la dérogation générale, la mise en place d’astreintes conduite en infraction avec la réglementation et la législation du travail, le rachat de congés payés, les écarts multiples à la réglementation sous couvert de sous-effectif, sont autant de politiques d’entreprise mises en oeuvre à la hussarde et dont les incidences sur le niveau de sécurité et sur la rigueur réglementaire qui devrait prévaloir sont systématiquement et grossièrement occultées.
Les détournements des contours des métiers participent de cette même orientation dangereuse exclusivement envisagée sous le prisme des économies de court-terme.
Le déploiement tous azimuts de l’EAS qui ne vise qu’à réduire la masse salariale, fait fi non seulement du Service Public, mais également des préceptes sécuritaires en exposant notamment les agents de conduite à l’isolement et aux injonctions contradictoires.
L’extension incontrôlée des compétences des CREQ, CRLO et APLG sans reconnaissance préalable de qualification et formation adaptée illustre parfaitement la déliquescence de la ligne métier dont la Direction de la Traction devrait être garante.
Seule la reconnaissance d’un Grand Métier Conduite est de nature à répondre à l’exigence du haut niveau de sécurité résultant d’un haut niveau de qualification par un haut niveau de formation.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

la suppression du contrôleur à bord des TER PACA

la première ligne abandonnée sera Marseille Aix

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

une rentrée sous haute tension!!!

Les orienta ons de demain se décident aujourd’hui. Les cheminots ne peuvent et ne doivent pas s’exclurent des débats portant sur le contenu du mé er, des condi ons de travail, de l’aménagement du temps de travail, du déroulement de carrière, de la forma on….ne laissons pas aux autres le choix de décider de notre avenir.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

le Gestionnaire des moyens, avec quels moyens????

Les gestionnaires de moyens sont quotidiennement confrontés au sous-effectif des agents de conduite. Cette pression continuelle pour garantir le Service Public avec des moyens honteusement inadaptés génère une détérioration constante des conditions de travail.
Les tentatives de division des cheminots organisées par la direction engendrent en outre parfois une dégradation des relations entre agents de conduite et gestionnaires de moyens sur certains sites.
Cette dégradation est amplifiée par l’isolement des ADC et l’absence de gestionnaires de moyens de proximité, notamment au Fret.
La CGT porte l’exigence d’une présence dans toutes les UPT de gestionnaires de moyens à même de résoudre au mieux et au plus près les aléas, tout en conservant une qualité relationnelle nécessaire à tous et à la continuité du Service Public.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+