Espace Membre

Equipement

Le syndicat déménage ! Nouveau site !

Retrouvez l’actualité du syndicat CGT des Cheminots de Marseille sur 

www.cgtcheminotsmarseille.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

TOUS EN GREVE LE 2 FEVRIER

RASSEMBLEMENT DEVANT LE CONSEIL REGIONAL A 10H30

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

préavis pour le 13, mobilité, EIC, Infrapole, Infralog.

- Arrêt des restructurations en cours et à venir (EAS / EMI fusion des EEV/ECT/etc.)
– Arrêt de la restructuration sur l’agence groupe de Marseille.
– Revenir à une mutualisation des moyens humains et matériels au service de toutes les activités pour un service public de qualité.

la situation de l’emploi, des congés refusés,
– la suppression de 4 postes en gare de Laragne,
– les mesures prises pour éviter les agressions (exemple : agressions verbales en gare de Pas des Lanciers) notamment l’arrêt de la déshumanisation des gares

Les décisions prisent par l’établissement depuis plusieurs mois dégradent la
qualité de service rendu par l’établissement dans nos différents métiers.
– Ces mêmes décisions créent des dégâts psychologiques sur un très grand nombre d’agents.
– Le dialogue social entre les représentants du personnel et la direction est bloqué parce qu’il est pratiqué à sens unique.

Maintien des 5 CHSCT actuels
– Embauches massives dans toutes les UP (à tous les niveaux : UP, Secteur, Equipe et Brigade) et dans tous les pôles de l’Etablissement
– Arrêt de la sous-traitance

MOBILITE

 

EIC

 

INFRAPOLE

infralog

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

STOP A L’INTERIM

Le patronat, encouragé par le gouvernement détricote les droits des salariés.

les salariés intérimaires, utilisés comme de «la chair à patrons», qui subissent au quotidien cette violence au travail, sans pouvoir se défendre sous peine d’une «fin de mission» synonyme de chômage.

merci à la mèche.

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

plans sociaux à l’équipement

Depuis de longs mois maintenant, la Direction ne jure plus que par la sous-traitance des tâches incombant aux cheminots de l’Équipement. L’augmentation de celle-ci est sans précédent. Celle-ci est proche de 25% en 2016.

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

une rentrée sous haute tension!!!

Les orienta ons de demain se décident aujourd’hui. Les cheminots ne peuvent et ne doivent pas s’exclurent des débats portant sur le contenu du mé er, des condi ons de travail, de l’aménagement du temps de travail, du déroulement de carrière, de la forma on….ne laissons pas aux autres le choix de décider de notre avenir.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

l’avenir de l’équipement est en jeu

En validant un accord d’entreprise propre à la SNCF et l’accord sur la CCN, l’UNSA et la CFDT ont sonné le glas des négociations avec le Gouvernement, l’UTP et la Direction SNCF. Elles ont, en outre, accepté la mise en concurrence avec d’autres entreprises ferroviaires qui travaillent à des conditions inférieures, et de fait, moins coûteuses. La Direction, ravie de l’opportunité donnée, ressort à toutes les sauces le spectre de la concurrence pour revoir à la baisse les conditions de travail des agents.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Les TET sont condamnés

Les annonces faites ce matin confirment et amplifient le désengagement de l’Etat.

Seules six relations de jour (Paris-Orléans-Limoges-Toulouse ; Paris-Clermont- Ferrand et Bordeaux-Toulouse-Marseille ; Nantes-Bordeaux ; Toulouse-Hendaye et Nantes-Lyon) resteraient sous l’autorité de l’Etat. Relations pour lesquelles le gouvernement annonce des investissements dans de nouveaux matériels dès 2017.

Les autres relations sont suspendues au bon vouloir et aux capacités des Régions à les financer. Elles ont jusqu’au 15 octobre 2016 pour se positionner.

Quant aux trains de nuit, c’est la saignée !

Seules les relations Paris-Briançon et Paris-La-Tour-de-Carol sont maintenues à raison d’un aller-retour quotidien,

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

demande d’audience

Demande d’audience suite à l’attentat de Nice du 14 juillet 2016

Monsieur, Après les évènements vécus le 13 et 14 novembre nous avions déposé une demande de concertation immédiate portant sur la sureté dans les infrastructures ainsi que dans les circulations.
Ce sujet portant directement sur l’intégrité de tous les cheminots, nous avions pris l’initiative de convier toutes les Organisations syndicales à débattre avec la direction.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

horrible 14 juillet

Le syndicat de Marseille tient à présenter toutes ses sincères condoléances aux Français, Niçois, cheminots, Touristes…. touchés par cet acte ignoble.

le 14 juillet, jour de fête, jour de souvenir et maintenant jour de deuil. Comment peut on s’attaquer, se venger sur des innocents, des familles, des enfants en touchant de manière aveugle le peuple Francais.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+